temsega

Sonde de mesure Exsudose®

EXSUDOSE® utilise une sonde spécifique
à mesure électrochimique de type ORION
comptabilisant uniquement les ions chlorures
(NaCl) présents dans la sueur.

Sonde de mesure Exsudose®

EXSUDOSE® utilise une sonde spécifique
à mesure électrochimique de type ORION
comptabilisant uniquement les ions chlorures
(NaCl) présents dans la sueur.

Sonde de mesure Exsudose®

EXSUDOSE® utilise une sonde spécifique
à mesure électrochimique de type ORION
comptabilisant uniquement les ions chlorures
(NaCl) présents dans la sueur.

Il s’agit matériellement d’un tube creux contenant un élément en graphite traité qui fonctionne sur le principe de la différence de potentiel entre l’électrolyte remplissant le corps de sonde et les ions chlorures de la sueur.

Les spécifications techniques

UTILISATION

Avant son utilisation la sonde doit être étalonnée. Un calibrage en 3 points (en 20, 60, et 100 mmol.L-1) pour augmenter la finesse de la mesure se fait en 3 minutes environ. Une fois l’étalonnage achevé la sonde peut aussi effectuer plusieurs tests successifs dans la même journée. Par précaution un contrôle de la courbe est conseillé si les tests ne sont pas rapprochés dans le temps via les solutions de contrôle.

Pour fournir une mesure, une petite quantité de sueur est nécessaire. Il s’agit d’une mesure semi-quantitative. Si la quantité de sueur est insuffisante la sonde ne stabilise pas ou donne des chiffres irrationnels. D’où l’importance de bien réaliser la sudation et le recueil de la sueur. Lors de la mesure, la sonde se stabilise entre 20 et 60 secondes. Lors de l’étalonnage la stabilisation s’effectue entre 20 et 40 secondes en moyenne. Un temps de stabilisation trop long indique qu’il est nécessaire de vérifier plusieurs points : si la sonde n’est pas rayée, si l’électrolyte dans le corps de sonde n’a pas cristallisé ou si la sonde s’est affaiblie suite à un grand nombre d’utilisation.

CONSERVATION

Cette sonde doit être manipulée avec beaucoup de précaution. Elle ne doit subir ni choc, ni torsion, ni changement brutal de température. La sonde doit rester propre et sèche après les utilisations. L’orifice qui sert au remplissage doit toujours être libre pendant l’étalonnage et la mesure, et fermé lors des transports par la bague en silicone placée sur le corps de sonde.

Il ne faut pas frotter non plus, afin de ne pas la rayer, la tête de sonde qui est recouverte d’une très mince pellicule d’un composé à base d’argent et vient en contact avec la peau du patient lors de la mesure. En dehors du test la tête de sonde devra être protégée par son capuchon.